En Espagne, le marché de l’automobile enregistre une nouvelle baisse

Le marché espagnol de l’automobile peine à remonter la pente et affiche une nouvelle baisse en octobre.

La nouvelle réglementation WLTP mise en cause ?

En octobre, une nouvelle baisse (-6,6%) a été enregistrée sur le marché automobile avec 88 410 immatriculations, mais la chute est moins forte qu’au mois de septembre (-17%). Cette décroissance serait liée à la mise en place de la nouvelle norme WLTP (nouveau calcul des émissions en CO2 en remplacement du NEDC). Après des hausses durant les mois de juillet et août, les chutes se sont fait sentir dès le mois de septembre suite à l’introduction d’une nouvelle mesure en septembre. Sur les dix derniers mois, le pays note 1 131 000 voitures ce qui représente une augmentation de 10% par rapport à la même période l’année dernière.

marché auto espagnol
La production des voitures en Espagne a connu une nette chute depuis l’année 2004

Les voitures diesel les plus touchées par la baisse

Parmi les chutes observées dans le marché de l’auto espagnol, la plus importante concerne les véhicules diesel avec – 32,9%. Par rapport à la même période en 2017 où le pourcentage de diesel atteignait 45%, cette année il revient qu’à 33% soit une baisse 90 929 véhicules avec ce type de moteur. Cette chute des immatriculations de véhicule neuf pourrait s’expliquer par la volonté de la population de s’orienter vers des voitures moins polluantes et plus propres. Préserver l’environnement devient de plus en plus important autant chez les particuliers que les entreprises. Au contraire, les motorisations essence ont augmenté de 11% par rapport à octobre 2017 (52% l’année dernière contre 64% aujourd’hui).

Le carton de Peugeot en Espagne

À l’inverse, le constructeur français réalise un bel exploit sur le marché espagnol avec une hausse des immatriculations de certains modèles comme la 2008 qui augmente de 50%, la 308 de 24% ou encore la 3008 de 45%. Au total, Peugeot comptabilise 82 847 unités soit plus de 15%. L’autre constructeur français à réaliser une hausse est Citroën. Du côté des baisses on retrouve le constructeur espagnol Seat (-19,4% en global pour le mois de novembre) malgré le succès de son modèle Arona. Les fabricants ne sont pas en reste Volkswagen qui affiche une chute de 12,7%.

Les particuliers s’en sortent

Les particuliers arrivent à sauver les meubles pour ce mois d’octobre avec 52 751 immatriculations contrairement aux loueurs de véhicules qui ont baissé de 23,4% tout comme les sociétés avec une chute de 9%.

La chute sur le marché de l’automobile pourrait s’expliquer par l’impact de la nouvelle réglementation, celui-ci pourrait alors se rééquilibrer dans les moins à venir et ainsi se stabiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *