La prime à la conversion a le vent en poupe

Le gouvernement souhaite faire disparaître les voitures les plus polluantes des routes de France pour privilégier les voitures plus écologiques. Pour cela, il a mis en place dès janvier 2018 une prime à la conversion pour aider les particuliers à passer le cap en remplaçant leur voiture. Seul souci : cette mesure a séduit tellement de français que certains n’ont toujours pas reçu leur aide financière.

Qu’est-ce que la prime à la conversion ?

Pour aider les Français à glisser vers un mode de vie plus écologique, le gouvernement a mis en place une aide financière : la prime à la conversion.
Pour cela, l’État reprend les véhicules les plus polluants comme les diesels datant d’avant 2001 (pour les personnes imposables) et avant 2006 (pour ceux qui ne sont pas imposables). Ensuite, les bénéficiaires doivent respecter les normes au sujet du nouveau véhicule, celui-ci doit être « propre » c’est-à-dire avoir un taux d’émission en CO2 limité à 130 grammes par kilomètre.

Le montant de l’indemnisation

Ce montant dépend si les bénéficiaires sont imposables ou non d’une part, mais également du véhicule acheté s’il est neuf par exemple :

• Pour une voiture à moteur thermique (avec crit’air 1 ou 2), ils reçoivent une aide de l’État de 2 000 euros pour les non imposables et 1000 euros pour les imposables.

• Pour une voiture électrique (avec un taux d’émission de CO2 à moins de 20 grammes par kilomètre) alors l’aide s’élève à 2500 euros qu’importe s’ils sont imposables ou non.

Mais ce ne sont pas seulement les achats de voitures qui sont aidés, mais également les deux-roues neufs par exemple avec une indemnisation pouvant aller jusqu’à 1000 euros pour les personnes ayant un revenu assez faible…

Le gouvernement dépassé par les demandes

Étonnamment, l’État est submergée de demandes de reprise de véhicules. Il s’attendait à environ 100 000 dossiers, mais sur toute l’année 2018, mais ils étaient 170 000 à la mi-septembre. La popularité de cette mesure entraîne une certaine lenteur administrative alors plusieurs bénéficiaires se retrouvent en attente de paiement.

Pourquoi cette mesure est-elle si populaire ?

La prime à la conversion est plus large que la prime à la caisse et peut s’avérer plus avantageuse pour les foyers non imposables alors sans surprise, les Français en profitent pour changer leur véhicule. La seconde raison serait l’engouement pour l’écologie de la population. Protéger l’environnement devient peu à peu une priorité.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *