Le Salon 2019 de Francfort sans les constructeurs français ?

Comme tous les deux ans, cette année 2019 sera marquée par le salon de l’automobile de Francfort qui se déroulera en Allemagne le 12 au 22 septembre prochain. Pour les constructeurs allemands, ce sera l’occasion rêvée de présenter leurs nouveautés, dont l’ID.3 de Volkswagen et la Porsche Taycan… Selon les dernières rumeurs, les marques tricolores ne feront pas partie de cet évènement tant attendu par les passionnés de quatre roues du monde entier. Pour Renault par exemple, ce choix serait une première depuis l’inauguration de l’IAA à Francfort en 1951.

Salon de Francfort 2019 : il n’y a pas que les Français qui désertent !

Les salons automobiles perdent peu à peu de leur popularité depuis ces dernières années et celui de Francfort n’en fait pas exception. Aux dernières nouvelles, les principaux constructeurs français ne répondront pas présents à cet évènement, notamment Peugeot, Citroën et Renault.

Selon une source sûre, la marque au losange devrait disposer d’une salle pour s’entretenir avec les journalistes, mais ne tiendra pas de stand. Quant au groupe PSA, il sera représenté par Opel qui dévoilera au grand public sa nouvelle Corsa, la cousine de la Peugeot 208.

Contrairement aux idées reçues, les constructeurs français ne sont pas les seuls qui ont annulé leur voyage à Francfort. D’autres grandes firmes auraient également décidé de rester chez elles, parmi lesquelles figurent le groupe FCA (Fiat, Chrysler, Alfa Romeo) et Volvo.

Un retour sur investissement faible

Selon les constructeurs automobiles, le retour sur investissement des salons dédiés aux quatre roues est actuellement très faible. En témoigne d’ailleurs l’absence de nombreuses marques au cours du Mondial de l’Auto 2018 qui s’était déroulé à Paris Expo le 4 au 14 octobre dernier. Parmi ces dernières, on peut citer :

  • Abarth
  • Alfa Romeo
  • Ford
  • Infinity
  • Jeep
  • Mazda
  • Mitsubishi
  • Nissan
  • Opel
  • Subaru
  • Volkswagen
  • Volvo

Durant cet évènement international dédié à l’automobile, plus d’une dizaine de marques manquaient à l’appel pour des raisons « budgétaires ». En effet, plusieurs millions d’euros sont nécessaires pour obtenir un stand dans un salon auto tel que Francfort ou Paris.

L’année dernière par exemple, il fallait prévoir jusqu’à cinq millions d’euros pour réserver un gros stand au Mondial de Paris. Avec un tel budget, les marques affirment que le retour sur investissement est assez faible et mieux vaut trouver une autre alternative pour présenter leurs voitures autrement.

La fin du Salon de Francfort ?

Afin d’optimiser leur chiffre d’affaires et leur ROI, les constructeurs automobiles préfèrent organiser eux-mêmes des évènements pour exposer leurs nouveautés. Aujourd’hui, ils s’orientent de plus en plus vers les salons dédiés aux nouvelles prouesses technologiques qui attirent davantage de visiteurs chaque année.

En mai par exemple, Renault a participé au salon de l’innovation technologique Viva Tech qui s’était déroulé au Paris Expo Porte de Versailles, à Paris. Du côté des Allemands, BMW n’a pas hésité à faire le voyage jusqu’aux États-Unis pour présenter ses derniers modèles au Consumer Electronics Show (CES) organisé à Las Vegas, en janvier dernier.

Si on revient sur la 67e édition du salon de Francfort qui avait eu lieu en Allemagne en 2017, le nombre de visiteurs a baissé de 13 % par rapport à 2015, soit environ 810 000 personnes seulement. À cette époque, plusieurs constructeurs comme Fiat, Mazda, Nissan, Peugeot ou encore Volvo n’étaient pas présents au salon allemand.

Compte tenu de la situation actuelle, les organisateurs s’inquiètent sur le devenir de cet évènement. En effet, seul le bilan de septembre pourra garantir ou non la suite de la prochaine édition qui se tiendra à Francfort en 2021 !

Photo : linternaute.com, caradisiac.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *