grue d'atelier

Sur quels critères se baser pour le choix de sa grue d’atelier ?

Que vous soyez mécano ou ouvrier de chantier, vous serez obligatoirement amené à déplacer des charges très lourdes. Mais ne vous inquiétez pas, il existe un outil qui peut très bien vous aider. Que ce soit pour des levages ou autres opérations impliquant des poids conséquents, la grue d’atelier vous sera d’une très grande aide !

Comment ça marche une grue d’atelier ?

Appelée généralement « la chèvre », cet appareil de levage est vraiment très simple à utiliser. La grue se compose généralement d’un châssis, d’une roue, d’un socle d’amarrage et d’un bras vertical. Ce bras, grâce à un amarrage en pivot, est relié à ce qu’on appelle communément la flèche. C’est à l’extrémité de cette dernière qu’on suspend nos charges. Pour ce faire, on actionne manuellement à l’aide d’une barre ou bien avec le concours d’une pédale un vérin hydraulique. Plus on ajoute de la pression à ce vérin, plus la flèche monte.

Les modèles de base de grue d’atelier sur le marché sont proposés avec des options comme une flèche télescopique, un treuil additionnel et/ou des pieds pliables. Il est nécessaire de choisir minutieusement sa grue d’atelier si l’on désire faire un bon investissement.

Quels sont les critères à suivre pour bien choisir sa grue d’atelier ?

Que vous soyez dans un atelier ou sur un chantier le mot d’ordre est la sécurité. En effet, avant de procéder à l’achat d’une grue, vérifiez qu’elle comporte la marque CE afin de vous assurer que les informations inscrites sur l’article sont exactes. En outre, si vous apercevez une marque CE, cela signifiera que l’appareil a passé les tests d’utilisation nécessaires.

Par ailleurs, si votre grue va vous servir à soulever et déplacer des charges lourdes (comme des moteurs par exemple) depuis une plateforme, vous devez prendre en compte divers éléments. En premier lieu, tenez compte de la charge maximale supportée par l’engin, mais il est important que vous sachiez l’interpréter. Concrètement si la flèche est réglable, le poids maximal autorisé vous sera indiqué pour la longueur la plus courte possible de la flèche et également pour la hauteur de levage minimale.

grue d'atelier

Donc si vous avez une grue de 2T disposant d’une flèche réglable de 95 à 150cm, vous pouvez donc soulever 2T à 95cm. Si vous passez en position 150, la charge descendra à 650 kilos, mais vous pourrez la mettre plus en hauteur.

La hauteur maximale de levage est également un paramètre important à prendre en compte si vous tenez un garage ou un atelier et que vous avez besoin de déplacer des charges lourdes. Pour avoir une grue qui permet de déplacer un moteur hors de son emplacement d’origine, il vous faudra choisir celle qui a une flèche avec une longueur adaptée. Prenez garde cependant, plus la hauteur est importante, moins la grue supportera de poids ! De ce fait, vous devez vous référer premièrement à la charge réelle en bout de flèche.

grue d'atelier

Flèches et châssis, parlons-en !

Très important, tout le poids des objets que vous soulèverez ou déplacerez s’exercera sur la flèche. Avec une flèche fixe, la charge maximale autorisée s’applique en bout de flèche. Par contre, dans le cas d’une flèche télescopique, il faut être prudent, car comme il a été indiqué ci-dessus, plus la flèche est longue plus le poids qu’elle peut supporter est faible.

grue d'atelier

Concernant le châssis, il s’agit de la pièce la plus visible d’une grue d’atelier. Vous trouverez chez les vendeurs spécialisés des châssis fixes et des châssis roulants.

    • Spécificités d’un châssis fixe : La base d’un châssis fixe est directement fixée au sol sur un pick-up ou une remorque. Le principal avantage de ce type de grue c’est qu’elle est rotative et très stable, ce qui la rend très pratique.
    • Spécificités d’un châssis roulant : une grue avec un châssis roulant à la mobilité comme principal avantage. Même avec une charge conséquente arrimée dessus vous aurez la possibilité de vous déplacer d’un plan de travail à un autre. Mais il faut être des plus prudents, avant de choisir ce type de grue il faut vérifier que la hauteur du châssis et des roues ne dépassent pas la hauteur cible comme celle d’une palette ou du bas de caisse d’une voiture.
    • Spécificités d’un châssis pliable : le châssis pliable est une variante qu’on peut facilement plier, démonter et ranger lorsque la grue n’est pas en service. Il est idéal pour les personnes qui n’ont besoin d’une grue d’atelier qu’occasionnellement.

Comment bien utiliser sa grue d’atelier ?

Si vous souhaitez exploiter au maximum votre grue d’atelier, il est nécessaire de la placer sur un support stable (sur un terrain propre et sec). Par ailleurs, toutes les fois où vous l’utiliserez, veillez à adapter les réglages au poids de la charge à soulever et si nécessaire, rajoutez des sangles ou des câbles.

Si vous avez une grue pliable, vérifiez bien que tous les éléments s’emboîtent parfaitement et sont bien immobiles. Si elle dispose de roues, utilisez des cales pour les bloquer avant d’entamer une quelconque manœuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *