Comment économiser sur son assurance automobile ?

En France, la souscription à une assurance auto est obligatoire pour pouvoir circuler légalement sur l’ensemble du territoire. Avec le nombre d’accidents et le coût des réparations qui augmentent chaque année, les compagnies d’assurance ajustent leur tarif en conséquence. Du côté des automobilistes, l’assurance auto constitue un pôle de dépenses important qu’il convient de réduire au maximum pour faire quelques économies. Pour y parvenir, il suffit d’adopter les bons réflexes en mettant en pratique les conseils ci-dessous.

Choisir la bonne compagnie d’assurance

Contrairement à ce que l’on peut croire, la fidélité ne peut pas faire baisser le tarif de notre contrat d’assurance auto. Il existe toutefois deux solutions pour profiter d’un tarif plus abordable :

  • Mettre en concurrence son assureur actuel : il est possible de demander un tarif et des garanties plus intéressants en utilisant un comparateur en ligne.
  • Se tourner directement vers une compagnie d’assurance la plus compétitive possible.

Quelle que soit l’option choisie, l’objectif est d’obtenir les meilleures couvertures au meilleur prix. Si vous avez l’intention de changer d’agence, assurez-vous de la notoriété de la compagnie auprès de laquelle vous souhaitez souscrire votre nouveau contrat d’assurance auto.

Comparer plusieurs contrats d’assurance auto

Le marché de l’assurance auto a beaucoup évolué ces dernières années, grâce notamment au succès des comparateurs en ligne. Ces derniers permettent de comparer votre assurance auto en toute simplicité, sans vous déplacer dans toutes les agences situées dans votre ville. Pour choisir votre nouveau contrat, vous devez vous baser sur deux critères essentiels : les garanties et le prix.

Choisir son contrat selon les garanties

Chaque assureur peut proposer des couvertures différentes à des tarifs variés, pouvant aller du double au triple d’une compagnie à l’autre. Voici quelques conseils pour bien choisir vos garanties :

  • Ajuster les couvertures en fonction de vos besoins : selon le modèle du véhicule à assurer, votre façon de conduire, votre localisation…
  • Augmenter la franchise : plus vous déboursez en cas de sinistre (franchise), moins vous payerez de prime d’assurance auto.
  • Opter pour une assurance auto « petits rouleurs » : cette couverture est idéale pour les automobilistes qui parcourent moins de kilomètres chaque année.
  • Choisir la formule la plus adaptée : au tiers, au tiers avec options (amélioré), tous risque…

Lors du choix du niveau de garantie, il convient de vous référer à vos besoins, sachant par exemple qu’une couverture en tous risques ne conviendra peut-être plus à un véhicule de plus de 8 ans. En effet, l’indemnisation pourra être moins élevée que le montant de la prime en cas de sinistre.

Choisir son assurance selon le prix

Le prix fait partie des aspects les plus importants de l’assurance auto. Il dépend de plusieurs critères et seule l’utilisation d’un comparateur en ligne vous permet de choisir rapidement la meilleure offre. Grâce à la mise en place de la loi Hamon en 2014, les assurés de plus de 12 mois peuvent changer de compagnie d’assurance auto à tout moment pour réduire leurs dépenses.

Opter pour le bon type de véhicule

Parmi les critères impactant le tarif d’une assurance auto figure le type de véhicule. Si vous souhaitez réduire le montant de votre prime d’assurance, vous devrez :

  • Opter pour une voiture d’occasion ;
  • Privilégier un modèle à faible consommation de carburant ;
  • Choisir un véhicule de faible puissance ;
  • Préférer une marque française : car les pièces de rechange sont faciles à trouver ;
  • Fuir les modèles les plus convoités par les voleurs ;

Certaines compagnies d’assurance auto récompensent aujourd’hui les voitures propres, alors autant en profiter pour faire des économies supplémentaires.

Être un « bon conducteur »

Un « mauvais conducteur » a déjà comptabilisé de nombreux sinistres auprès de son assureur. Être un « bon conducteur » signifie donc le contraire. Si vous restez dans ce sens, vous bénéficierez d’un bonus qui viendra directement réduire le montant de votre prime d’assurance. Inversement, un malus supposera une augmentation de ce dernier.
En cas de petits dommages tels que bris de glace, rayure… mieux vaut assumer seul les frais y afférents et éviter de les déclarer à son assureur pour éviter le malus.