Le marché de la moto peut-il être dopé par les femmes ?

En France, on constate une nette augmentation du nombre de motardes ces dernières années. Cela s’explique notamment avec le succès des deux-roues motorisés dans les grandes agglomérations où les femmes actives et les hommes ont les mêmes contraintes de déplacement. Face aux bouchons quotidiens, l’acquisition d’une moto s’avère une solution pratique pour circuler librement en ville. Selon des études récentes, la pratique de la moto et du scooter tend à se féminiser dans l’Hexagone, en témoignent déjà les chiffres ci-dessous.

Les femmes en moto en quelques chiffres

Contrairement aux idées reçues, la moto n’est plus un truc de « mec »…, car aujourd’hui les femmes représentent plus de 20% des conducteurs de deux-roues motorisés en France, moto et scooter confondus. Selon un sondage récent, 22% des conductrices vivent dans la région parisienne, un chiffre en constante augmentation depuis les années 70. Voici un récapitulatif du nombre de femmes ayant obtenu leur permis A depuis ces cinquante dernières années :

  • En 1970 : 1,55% (422 femmes)
  • En 1980 : 9,8% (7 255 femmes)
  • En 1990 : 8,9% (8 345 femmes)
  • En 2000 : 11,5% (11 690 femmes)
  • En 2006 : 11,8%
  • En 2007 : 11,02%
  • En 2009 : 11,86%
  • En 2010 : 13%
  • En 2013 : 17,4% (9 887 femmes)
  • En 2014 : 16,4%

Au cours de ces dix dernières années, la population de conductrices de moto « actives » (moto et scooter de plus de 125cc) a connu une hausse de 10%, soit de 5 à 15%.

Les femmes privilégient les petites cylindrées et les scooters

Si la sécurité est l’une des principales raisons qui expliquent pourquoi les femmes sont moins nombreuses à conduire un deux-roues que les hommes, le poids de certains modèles constitue également un véritable handicap pour la plupart des conductrices. Celles-ci se tournent davantage vers des modèles plus légers et adaptés à leur morphologie.
Une autre étude a montré que les femmes conduisent des modèles plus puissants selon leur âge :

  • Entre 15 et 20 ans : 50 cc et plus
  • Entre 20 et 35 ans : roadsters
  • Plus de 35 ans : customs ou routières

D’une manière générale, la majorité des femmes préfèrent conduire des petites cylindrées et des scooters pour des raisons de commodité et de sécurité.

  • 48% d’entre elles conduisent des cylindrées de 80 cc ou moins.
  • 58% privilégient les scooters.

On note par ailleurs que les conductrices de moto en France sont encore jeunes et peu expérimentées, car leur âge moyen est de 33 ans, contre 39 pour leur homologue masculin.

  • Étudiantes : 11%
  • 25 ans : 19% des motardes actuelles
  • Moins de 35 ans : 55%

Environ 70% d’entre elles ne disposent pas encore de permis moto, ce qui représente la moitié de l’ensemble des conducteurs de deux-roues en France.
Si vous souhaitez faire partie d’une communauté moto pour les femmes, n’hésitez pas à consulter le blog des bikeuses. Vous y découvrirez de nombreux conseils et astuces pour devenir une motarde aguerrie !

Femmes à moto, moins d’accidents

On constate que les motardes actuelles adoptent une conduite plus pragmatique et prudente par rapport aux conducteurs de 2RM. Conscientes du danger potentiel des deux-roues, elles sont plus respectueuses du Code de la route, avec moins d’infractions commises et moins d’accidents.

Voici quelques chiffres qui prouvent que les femmes sont plus prudentes en moto que les hommes :

  • Accidents matériels : 34 %
  • Accidents corporels et matériels : 11%

Ces chiffres s’expliquent également par le manque d’expérience des femmes dans la conduite d’un deux-roues. En termes de kilométrage, elles parcourent en moyenne 3 500 km par an contre 4 100 pour les hommes.
Côté équipement, l’offre pour les motardes est encore restreinte, mais de plus en plus d’équipementiers s’intéressent progressivement à la clientèle féminine afin de répondre à ses besoins spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *