Qu’est-ce que le Covering sur voiture et moto ?

Le covering est considéré par plusieurs personnes comme un procédé d’amateur consistant uniquement à couvrir le véhicule avec un film pour le customiser. En effet, l’appellation laisse entendre ce type de pensée.

En réalité, le covering est un art qui mérite plus de reconnaissance puisqu’il s’agit d’un procédé qui va faire économiser de l’argent aux propriétaires amateurs de personnalisation en quête de rendu perfectionné. Le covering est effectué par des professionnels méticuleux et recourt à des matériaux de qualité.

Opter pour le covering : à quoi s’attendre ?

Le covering consiste en une personnalisation de la carrosserie du véhicule par la pose d’un film, qu’il s’agisse d’une voiture ou d’une moto. Pour réaliser le covering du véhicule, il faut prévoir une semaine, cela correspond au délai pendant lequel les garagistes procèdent à une préparation carrosserie, puis enchaînent avec la pose du film.

La durée de vie d’un covering atteint facilement la décennie. Le propriétaire peut toutefois renouveler son covering autant de fois qu’il le souhaite. Pour retirer le film soi-même, veiller à le faire délicatement afin de préserver l’intégrité de la carrosserie. La pose d’un nouveau film est possible seulement une semaine après l’enlèvement du précédent.

Le covering, c’est aussi du ménage

Lorsque la voiture ou la moto est confiée au garagiste pour un covering, le véhicule est d’abord préparé à la pose du film. La préparation consiste à inspecter les recoins de la carrosserie et à la nettoyer en profondeur. Ce processus est la scène de la minutie et du sens du détail aiguisé. Les professionnels ont recours aux produits d’entretien d’appoint pour ce faire.

Cette première étape demande en moyenne deux jours ; et elle nécessite même le démontage du bolide pour atteindre des parties inaccessibles. Il s’agit d’un processus de désossement permettant de travailler sur une surface propre et lustrée au moment de poser le film. C’est une étape cruciale qui va préserver la peinture d’origine et améliorer le rendu du travail.

Le choix du matériau

Les professionnels de covering sont des garagistes passionnés. Leurs clients, amateurs de personnalisation, sont tout aussi passionnés et ils exigent un travail d’orfèvre. C’est pour cela que le garage doit acheter chez un revendeur spécialisé pour garantir la qualité du film utilisé et optimiser la qualité du covering.

Certains garages de covering ont choisi leur marque et choisissent de travailler exclusivement avec elle, car cette marque aura fait sa preuve en matière de résistance, la résistance étant le critère principal d’un film de qualité. La bonne nouvelle, c’est que les marques sérieuses possèdent des films aussi résistants que beaux !

Le procédé professionnel

Une fois le nettoyage en profondeur achevé, place à la prise de mesures, puis à la pose du film. La prise des mensurations doit être d’une précision chirurgicale car la finition nécessite une coupe au millimètre près. Quant au film utilisé, il peut varier selon l’aspect final souhaité par le client qui le voudra mat, brillant, cuir, chrome ou carbone.

Quel que soit la matière choisie par le client, le procédé est effectué par thermoformation à l’aide d’un décapeur thermique. C’est ainsi que le film est modelé pour épouser les contours de la carrosserie. La délicatesse de processus relève du type de film posé : mis à part le mat et le brillant, les films sont rapidement dénaturés si le décapeur n’est pas parfaitement maîtrisé.

Le prix d’un covering

Le covering est un procédé révolutionnaire en ce qui concerne le domaine de la personnalisation du véhicule. Il peut aboutir à un aspect extrêmement ressemblant à la carrosserie d’origine des voitures et des motos tout en réussissant à traduire l’originalité recherchée. Pour une préparation utilisant des films basiques brillants ou mats, il faut prévoir 2500 euros.

Lorsque le choix du film se porte sur une gamme plus élevée, à savoir un film cuir, en chrome ou en carbone, la note se corse sans pour autant devenir exorbitante. Pour ces types de matériau, le client va devoir miser 1000 euros supplémentaires. Pour relever le standing, il faut y mettre le prix car le matériau coûte plus cher et le processus est plus délicat.